Contact Us

Use the form on the right to contact us.

You can edit the text in this area, and change where the contact form on the right submits to, by entering edit mode using the modes on the bottom right. 

           

123 Street Avenue, City Town, 99999

(123) 555-6789

email@address.com

 

You can set your address, phone number, email and site description in the settings tab.
Link to read me page with more information.

Paris 2011. Nommée Grand Témoin de la Francophonie pour les Jeux Olympiques et paralympiques de Londres 2012.jpg

Grand témoin de la Francophonie

Michaëlle Jean a toujours le souci de faire rayonner la langue française, la diversité linguistique et culturelle, et de promouvoir la vitalité de la Francophonie canadienne et internationale. 

En octobre 2008, Michaëlle Jean accueille dans la ville de Québec la XIIe Conférence des chefs d’État et de gouvernement des pays ayant le français en partage, communément appelée Sommet de la Francophonie. Elle accueille à la Citadelle de Québec, résidence du gouverneur général et commandant en chef du Canada, un forum des jeunes de la Francophonie qui donne lieu à une Déclaration formelle de la jeunesse, assortie de nombreuses recommandations, adressée aux chefs d’État et de gouvernements de la Francophonie et solennellement présentée au secrétaire général et à l’administrateur de l’OIF. Elle convie aussi « Cap sur les ports francophones 2008»  qui réunit des penseurs, des créateurs, des universitaires de tous les horizons de la Francophonie. Elle reçoit en audience les chefs d’État et organise une grande réception qui rassemble tout spécialement ceux des pays africains.

En mars 2010, la très honorable Michaëlle Jean ouvre fièrement et d’abord en français, les Jeux olympiques d’hiver de Vancouver et organise forums, débats et activités culturelles pour les jeunes.

Londres, 2012

Lorsqu’à la demande du Secrétaire général de la Francophonie, S.E.M. Abdou Diouf, Michaëlle Jean accepte en 2010 d’agir en tant que Grand Témoin de la Francophonie aux Jeux olympiques et paralympiques de Londres 2012, elle décide, fidèle à sa nature et à ses valeurs, que ce sera dans l’action et pour des résultats tangibles qui mettent bien en évidence le français comme langue d’origine et officielle avec l’anglais du mouvement olympique international. Sous l’impulsion commune du secrétaire général et du grand témoin de la Francophonie avec le soutien des équipes des ambassades des pays francophones à Londres, un grand concert aux accents francophones réunissant plus de 40 000 personnes a été organisé, sur Trafalgar Square, le 17 mars 2012, célébrant pour la première fois la Journée internationale de la Francophonie en terre anglophone.

Ce mandat, riche en défis et, au final, couronné d’un vif succès, lui a permis notamment de proposer la campagne de sensibilisation et le site web dédié « Le français j’adore! ». Le titre met d’emblée l’accent sur un mot, « adore », commun aux deux langues et consacre une plateforme aux réseaux de la jeunesse du monde entier, francophones et francophiles, créateurs, artistes, sportifs et supporters qui s’en emparent pour dialoguer.

Son Excellence Monsieur Abdou Diouf s’entretient avec la très honorable Michaëlle Jean lors de sa nomination en qualité de Grand Témoin de la Francophonie pour les Jeux olympiques et paralympiques de Londres 2012 (Paris, le 20 avril 2011). Crédits : Cyril Bailleul / OIF.

Michaëlle Jean a présenté les résultats de son travail à Londres sur la résonance et la visibilité de la langue française lors des jeux olympiques et paralympiques dans un rapport publié en novembre 2012, où elle formule 29 recommandations à l’intention de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), du Comité international olympique (CIO), du Comité international paralympique et des futurs comités d’organisation.

En juillet 2012, la très honorable Michaëlle Jean a participé activement au Forum mondial de la langue française, un rassemblement international des artisans, des créateurs et des promoteurs de la langue française, relevant de l’Organisation internationale de la francophonie. Ce Forum s’est notamment conclu par la sanction de la Déclaration des jeunes francophones et francophiles.