Contact Us

Use the form on the right to contact us.

You can edit the text in this area, and change where the contact form on the right submits to, by entering edit mode using the modes on the bottom right. 

           

123 Street Avenue, City Town, 99999

(123) 555-6789

email@address.com

 

You can set your address, phone number, email and site description in the settings tab.
Link to read me page with more information.

Presse

Pourquoi je veux continuer de diriger la Francophonie

Philippe Duhamel

Il y a un peu plus de trois ans, les chefs d’État et de gouvernement, réunis au sommet de Dakar, m’ont fait l’honneur de placer en moi leur confiance en m’élisant Secrétaire générale de la Francophonie, une organisation internationale qui réunit aujourd’hui 84 États et gouvernements sur les cinq continents, qui en plus de la langue française, son trait d’union pour agir, défend ardemment le multilinguisme, la diversité des expressions culturelles des peuples et se définit autour d’un humanisme intégral et des valeurs universelles.

Read More

Why I want to continue leading la Francophonie

Philippe Duhamel

A little over three years ago, I was elected as secretary general of la Francophonie, an international organization of 84 member states and governments – including Canada, Quebec, New Brunswick and, lately, Ontario – on five continents.

In a world that is increasingly fractured, where no one is shielded from terrorism, political and humanitarian crises, climate disruption and forced, massive migration movements, the Organisation internationale de la Francophonie (OIF)…

Read More

Enquête au cœur de la Francophonie - Michaëlle Jean à l’OIF: un bilan honorable

Philippe Duhamel

L’OIF, comme toutes les grandes Organisations internationales, est, en principe, soumise à des règles de transparence et de rigueur. Est-ce toujours le cas ? Pendant plusieurs semaines, notre rédaction a enquêté dans les méandres et dédales de cette institution internationale d’ordinaire si tranquille et tenté de vérifier les accusations portées contre sa Secrétaire générale, Michaëlle Jean...

Read More

Les « pays de merde » réclament des excuses à Donald Trump

Philippe Duhamel

"That the United States representative should use such language is undignified, deeply troubling, and offensive. He should remember that his country was built on the sweat and blood, on the strength also, of men and women snatched from Africa, without which the USA would not exist."

« Que le premier représentant des États-Unis s’exprime en ces termes est indigne, troublant et offensant. Qu’il se souvienne que son pays s’est construit par la sueur et le sang, la force aussi d’hommes et de femmes arrachés à l’Afrique, sans qui les USA ne seraient pas. »

Read More

Former Canadian governor general Michaelle Jean, Haitian-born, calls Trump remarks an 'insult'

Philippe Duhamel

Former governor general Michaelle Jean was among those Canadians who sharply criticized U.S. President Donald Trump on Friday for reportedly using vulgar language to describe Haiti and countries in Africa.

Jean, who was born in the Haitian capital of Port-au-Prince and is currently secretary general of the Organisation internationale de la Francophonie, called Trump's reported remarks "insulting."

"It was so disturbing this morning to hear President Trump's comments reported all over the news calling my poor native land and African countries 'shithole' nations," Jean said in a statement to The Canadian Press. "It is such an insult before humanity."

Read More

La seule chef d’Etat à connaître la vulnérabilité du réfugié

Philippe Duhamel

Elle n’a jamais été légère ni insouciante, comme le sont les enfants. Elle croit même avoir toujours été « adulte », tant ses parents – fervent militants contre la dictature des Duvalier en Haïti – ont élevé leurs deux filles dans une idée de résistance et de combat. Et avec une seule interdiction : l’indifférence. 

Rencontre avec une femme engagée, entrée depuis l’enfance « en résistance ».

Read More

La contribution du Canada à la paix en Afrique est essentielle, dit Michaëlle Jean

Philippe Duhamel

 La secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie, Michaëlle Jean Photo: Ryan Remiorz, La Presse canadienne

La secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie, Michaëlle Jean
Photo: Ryan Remiorz, La Presse canadienne

Fannie Olivier - La Presse canadienne à Ottawa | Canada
Publié dans Le Devoir, le 21 novembre 2016


À quelques jours du Sommet de la Francophonie à Madagascar, Michaëlle Jean juge « essentiel » que le Canada se réengage dans les missions de paix en Afrique francophone.
 
Ottawa soupèse toujours ses options pour l’envoi de quelque 600 Casques bleus en mission de paix en Afrique, mais certains s’attendent à ce que les troupes soient déployées au Mali.
 
En entrevue à La Presse canadienne, la secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a insisté sur l’importance de l’implication canadienne sur la scène internationale et dans les opérations de paix en particulier.
 
« Ça, c’est essentiel, parce que la moitié des opérations de maintien de la paix se déploient dans des pays de l’espace francophone », a-t-elle souligné.
 
Même si elle n’est pas à l’ordre du jour au 16e Sommet de la Francophonie les 26 et 27 novembre à Antananarivo, la question du pays qui sera choisi par le Canada pour y envoyer ses troupes risque fort d’être un sujet de choix dans les corridors.

Pas d’annonce

La ministre fédérale du Développement international et de la Francophonie, Marie-Claude Bibeau, prévient toutefois que le pays sélectionné ne sera pas annoncé à Madagascar.
 
« La décision n’est pas prise encore et va revenir au Conseil des ministres avant. Ce n’est pas dans la liste des annonces à venir au Sommet de la Francophonie », a-t-elle indiqué en entrevue.
 
À la veille du premier voyage du premier ministre Justin Trudeau en Afrique, Mme Jean salue l’intention de son gouvernement de « faire entendre avec plus de force encore cette voix du Canada, cette capacité d’action et cette volonté canadienne d’agir et d’être à nouveau présent sur la scène internationale ». Elle va même jusqu’à oser espérer que ses façons de faire inspireront Donald Trump. « J’espère que, peut-être, le nouveau président américain désigné regardera cela comme un exemple », a-t-elle confié.

Sécurité

La sécurité mondiale sera assurément à l’ordre du jour. Le Québec présentera notamment une résolution appelant à combattre et à prévenir la radicalisation menant à la violence, un geste pour donner suite à la Conférence Québec-UNESCO qui s’est tenue sur la question au début du mois.
 
Aux yeux de la ministre québécoise des Relations internationales et de la Francophonie, Christine St-Pierre, ce sommet revêt une importance capitale pour la diplomatie québécoise. « C’est la seule instance dans le monde où le Québec est membre à part entière. […] Il faut qu’on montre notre personnalité et qu’on se démarque », a-t-elle fait valoir lors d’un entretien téléphonique.