Contact Us

Use the form on the right to contact us.

You can edit the text in this area, and change where the contact form on the right submits to, by entering edit mode using the modes on the bottom right. 

         

123 Street Avenue, City Town, 99999

(123) 555-6789

email@address.com

 

You can set your address, phone number, email and site description in the settings tab.
Link to read me page with more information.

Réfugiés: Michaëlle Jean appelle à l'indulgence

Presse

Réfugiés: Michaëlle Jean appelle à l'indulgence

Philippe Duhamel

Publié le 23 février 2019 à 19h58 | Mis à jour le 23 février 2019 à 19h58

Réfugiés: Michaëlle Jean appelle à l'indulgence

Michaëlle Jean. PHOTO JUSTIN TANG, PC

Michaëlle Jean. PHOTO JUSTIN TANG, PC

La Presse Canadienne

Montréal

L'ex-gouverneure générale Michaëlle Jean appelle à l'indulgence des autorités canadiennes en matière d'immigration.

Lors d'un entretien présenté dans le cadre du festival Fondu au Noir, à la Grande Bibliothèque de Montréal, samedi, l'ancienne secrétaire générale de la Francophonie a exposé son propre récit d'immigration, de son enfance « formatrice » sous le régime de Duvalier père, jusqu'à son arrivée à Thetford Mines à l'âge de 11 ans, en plein coeur de l'hiver québécois.

« Fuir n'était pas un choix. Il y a eu déchirement. Mon père avait été cassé par la torture », a-t-elle raconté.

L'ancienne envoyée spéciale de l'UNESCO pour Haïti a saisi l'occasion pour interpeller les responsables du traitement des demandes d'asile.

« Soyez conscients d'une chose : il est possible que le papier que vous présente cette personne qui doit fuir la dictature, la violence, la guerre, la répression vous semble trafiqué », a-t-elle relevé.

« C'est une question de vie ou de mort », a-t-elle enchaîné, admettant que son propre acte de naissance avait été falsifié pour assurer sa sécurité avant son départ d'Haïti.

Interviewée par la fondatrice du festival, Fabienne Colas, l'ex-chef d'antenne à Radio-Canada a insisté sur le caractère parfois « humiliant » de l'immigration.

« Dans l'exil, il y a aussi le mépris, a-t-elle souligné. Être dans cette situation où on vous regarde et on vous pose des questions qui semblent insensées parce qu'on ne comprend pas d'où vous venez. »

Elle a expliqué avoir entamé une carrière comme journaliste, présentatrice et animatrice à la télévision pour les mêmes raisons qui l'ont poussée à accepter de devenir chef d'État de facto du Canada, soit « pour marquer les esprits, pour faire bouger les lignes ».

« Je connais la force du symbole », a lancé celle qui s'est donné pour mission d'« ouvrir un horizon du possible » pour la communauté afro-descendante.

Face au racisme, elle se dit éternellement militante.

Source : https://www.lapresse.ca/actualites/national/201902/23/01-5215902-refugies-michaelle-jean-appelle-a-lindulgence.php