Contact Us

Use the form on the right to contact us.

You can edit the text in this area, and change where the contact form on the right submits to, by entering edit mode using the modes on the bottom right. 

           

123 Street Avenue, City Town, 99999

(123) 555-6789

email@address.com

 

You can set your address, phone number, email and site description in the settings tab.
Link to read me page with more information.

République Tchèque, Président, S.E. Vaclav Klaus, décembre  2008.jpg

République tchèque, novembre 2008

English

Visite d’État en République tchèque

29 novembre au 2 décembre 2008


« L’ouverture des frontières sans précédent que nous connaissons depuis la fin du siècle dernier ne suffit pas à créer un monde débarrassé une fois pour toutes des formes insidieuses de discrimination individuelle et institutionnelle. Sans nul doute, l’exclusion reste l’un des défis les plus criants auxquels nos sociétés font face en ce début de troisième millénaire. [...] Nous sommes réunis aujourd’hui pour rêver ensemble d’un avenir meilleur. Ayons ensemble cette audace. Car, me semble-t-il, la construction bien réelle d’un monde où l’exclusion serait à jamais bannie et où nous embrasserions nos différences comme autant de facettes précieuses de l’expérience humaine, commence par ce rêve. »
— Michaëlle Jean, extrait du discours prononcé à Brno (République tchèque), le 29 novembre 2008.

 

Son Excellence la très honorable Michaëlle Jean, gouverneure générale du Canada, accompagnée de son époux Son Excellence Jean-Daniel Lafond, a effectué une visite d’État en République tchèque dans le cadre d'une série de visites d'État en Europe centrale incluant également la République de Hongrie, la République slovaque, et la République de Slovénie (cette dernière écourtée en raison de la situation politique au Canada), du 29 novembre au 2 décembre 2008.

 

Visite d'État en République Tchèque (2008) — Quelques moments de la visite d'État en République Tchèque, dont le dîner d’État offert par Son Excellence monsieur Václav Klaus, président de la République tchèque au Château de Prague, une visite du Muzeum romské kultury (musée Rom) de Brno avec discussion sur la culture rom, et un Dialogue jeunesse qu'ouvre une prestation du groupe Gipsy.cz, qui fusionne musique traditionnelle rom et hip-hop .

Point des arts : l’art politique

Dialogue jeunesse

Au théâtre La Fabrika, à Prague, Son Excellence Jean-Daniel Lafond est l’hôte d’un forum Point des arts pour discuter du rôle des films dans la promotion des idées et des idéologies politiques. Le Point des arts est une série de forums qui rassemble des artistes, des universitaires et des administrateurs pour observer les enjeux liés à la culture dans notre société et en discuter. Des dizaines de forums Point des arts ont eu lieu au Canada et à l’étranger.

Au théâtre La Fabrika, à Prague, Son Excellence Jean-Daniel Lafond est l’hôte d’un forum Point des arts pour discuter du rôle des films dans la promotion des idées et des idéologies politiques. Le Point des arts est une série de forums qui rassemble des artistes, des universitaires et des administrateurs pour observer les enjeux liés à la culture dans notre société et en discuter.

Des dizaines de forums Point des arts ont eu lieu au Canada et à l’étranger.

La gouverneure générale est l’hôte d’un Dialogue jeunesse avec des jeunes tchèques de tous les milieux afin d’entamer une discussion sur l’engagement citoyen des jeunes et sur leurs moyens d’action comme agents de changement à l’échelle locale, nationale et internationale.

La gouverneure générale est l’hôte d’un Dialogue jeunesse avec des jeunes tchèques de tous les milieux afin d’entamer une discussion sur l’engagement citoyen des jeunes et sur leurs moyens d’action comme agents de changement à l’échelle locale, nationale et internationale.

« Je ne pouvais rêver mieux que d’ouvrir notre dialogue en assistant à un spectacle du seul et unique groupe Gipsy.cz. Je crois que le succès de Gipsy.cz peut être attribué à l’incroyable capacité de ce groupe à fusionner la musique traditionnelle rom et le hip-hop et à livrer un message qui se répercute à travers les di érentes cultures et générations. Cette aptitude démontre la capacité innée des jeunes artistes de rassembler les gens.

C’est justement cet esprit de vivre ensemble qui m’a donné, en tant que gouverneure générale du Canada, l’idée de choisir la devise : “Briser les solitudes”. “Briser les solitudes”, cela signifie démolir les murs qu’érigent les préjugés, la haine et l’indifférence. “Briser les solitudes”, cela signifie abandonner les notions étroites et si répandues aujourd’hui du “chacun pour soi, chacun pour son clan”. “Briser les solitudes”, cela signifie travailler main dans la main à réaliser notre rêve d’un monde meilleur.

Lors des visites que j’ai faites en qualité de chef d’État dans diverses collectivités au Canada, en Amérique latine, en Afrique et en Europe, j’ai été vraiment impressionnée de voir à quel point les jeunes sont nombreux à partager cette philosophie, ces jeunes qui mettent en œuvre des projets pour faire face aux enjeux mondiaux. C’est la raison pour laquelle je suis convaincue que les jeunes doivent être vus comme faisant partie de la solution et comme des partenaires valables, et ce, non seulement dans l’avenir, mais en ce moment-même. »

— Michaëlle Jean, le 2 décembre 2008

 

« Parler de diplomatie culturelle peut faire figure de provocation dans un monde où la culture est trop souvent reléguée aux rayons des articles superflus, du loisir, sinon de l’oisiveté, de l’improductivité, en somme du luxe que l’on se paie quand nous sommes repus.
Que de confusions!

La principale consiste à mettre la culture du côté de l’avoir alors qu’elle niche du côté de l’être. Elle relève de l’essentiel, de ce qui assure la survie de l’homme. Que ce soit à travers l’éducation, la création, la recherche de soi, l’échange avec autrui, la quête du sens, l’épanouissement spirituel, depuis les premiers dessins de nos ancêtres sur les parois des cavernes, l’usage des arts et de la culture fait partie du commerce des êtres humains entre eux. 

La culture est la première tentative et le dernier recours pour déjouer le malentendu avec son semblable, elle est donc le premier acte diplomatique du monde civilisé. Elle substitue le dialogue au conflit, elle contribue à bâtir une paix durable, qu’elle soit nationale ou internationale.

Voilà mon credo, et je peux dire que je l’ai en partage avec mon épouse, la gouverneure générale, et avec ceux et celles qui nous ont rejoints dans les Points des arts que nous avons tenus tant au Canada qu’à l’étranger dans le cadre des visites officielles. »

— Jean-Daniel Lafond, le 3 décembre 2008.

 

Documents

  • Diversité culturelle canadienne genre, minorité et vie publique, Brno, le 29 novembre 2008  (PDF)
  • Muzeum Romské Kultury (musée rom), Brno, le 29 novembre 2008 (PDF)
  • Diner d'État, Prague (République tchèque), le 1er décembre 2008  (PDF)
  • Dialogue jeunesse sur l’engagement citoyen, Prague, le 2 décembre 2008  (PDF)
  • Dialogue multiculturel sur l’intégration des minorités dans les centres urbains, Prague, le 2 décembre 2008  (PDF)
 

Voir d'autres visites